AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EVERWOOD ▪ Si tu veux avoir une vie, vole-la !

Aller en bas 
AuteurMessage
V. Gabriel Everwood

avatar

▷ MESSAGES : 22
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ AGE : 24
▷ PSEUDO : MIND
▷ CREDITS : Cappie
▷ QUOTE : Moi, je t'aimais. Toi, tu étais amoureux. Ce n'est pas la même chose.

MessageSujet: EVERWOOD ▪ Si tu veux avoir une vie, vole-la !   Sam 17 Déc - 21:50

Citation :

EVERWOOD GABRIEL VENTURA
« La tristesse vient de la solitude du cœur »


    bring me to life
NOM(S) ▷ Everwood. Probablement tout ce qu'il me reste de ma mère. PRENOM(S) ▷ Gabriel, qui est un hommage à Peter Gabriel, un chanteur britannique, et Ventura, un choix de mon père, fan incontesté de Jim Carrey, qui interprète l'excentrique détective animalier Ace Ventura dans les films du même nom. AGE ▷ Vingt et un ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ▷ Je suis né dans les environs de Fairbanks, en Alaska, le vingt-deux décembre mille neuf cent quatre-vingt-huit. TRAITS DE CARACTERE ▷ Lunatique. Gentil, généreux, extraverti, adroit, soigneux, drôle, honnête, solitaire, désorganisé, associable, méfiant, timide, désordonné, impatient, bavard, sensible, discret, rêveur, têtu, hautain, mesquin, cynique, arrogant. GROUPE ▷ Poison & wine.

    they'll never know
On pourrait dire de Gabriel qu'il est lunatique, voir bipolaire, mais ce n'est pas exactement le cas. Il est bien plus que cela.

GENTIL ▪ GÉNÉREUX ▪ EXTRAVERTI – Le jeune garçon, derrière son bouclier d’assurance et d’arrogance, cache un être sensible, qui refuse de s’accrocher aux êtres vivants, de peur d’en souffrir. Il est difficile de gagner sa confiance. Il suffit pourtant d’apprendre à le connaître. Gabriel est cependant quelqu’un de très communicatif. Pour vous donner un exemple : Il n’a pas besoin d’ouvrir la bouche pour vous expliquer ce qu’il ressent ou ce qu’il désire, car c’est, en général, très perceptible. Pas forcément physiquement puisqu’il vous paraîtra peut-être impassible, au début. Mais il dégage quelque chose qui vous mettra soit à l’aise, soit très mal à l’aise. Ou alors … les deux en même temps.

SOLITAIRE ▪ ASSOCIABLE ▪ MÉFIANT – Il peut arriver que Gabriel se renferme totalement sur lui-même. Un réflexe typiquement défensif, qu’il a acquis d’année en année. Il devient alors un garçon introverti, intelligent, mais méfiant. Sa présence, seule, vous pèsera et son silence vous pèsera. Son air triste, son sourire invisible et ses yeux dans le vague vous donneront le sentiment d’être de trop. S’emparera alors de vous l’envie folle de vous éclipser. Mais s’il sourit, alors vous aurez l’impression d’être la seule personne à pouvoir mériter ce sourire et une indescriptible joie vous envahira instantanément.

HAUTAIN ▪ MESQUIN ▪ CYNIQUE – Gabriel est quelqu'un de particulièrement cynique, il adore le sarcasme. Voir les visages de ses interlocuteurs se défaire au fur et à mesure qu’il envoie ses piques dérangeantes, il ne s’en lasse pas. Il a conscience d’avoir une part non négligeable de méchanceté en lui, mais il s’en moque. Ces défauts sonnent pour lui comme de grandes qualités. Il estime n’avoir besoin de personne dans ce monde où il faut savoir survivre seul et sans aide.

Cependant, ne pensez pas l’avoir cerné aussi rapidement … ce serait comme penser apprivoiser un loup : il n’est domestiqué que parce qu’il le veut bien, d’un instant à l’autre, il retournera à la vie sauvage.

***

Gabriel est loin d'être doué pour mentir, il est d'ailleurs incapable de regarder quelqu'un droit dans les yeux à ce moment là. Il n'aime pas particulièrement faire la fête, car il déteste la sensation d'étouffement qu'il ressent lorsqu'il est entouré par une masse de population trop importante. Il adore faire la cuisine. Gabriel n'exprime pas clairement ses émotions, seul ses yeux sont à même de traduire réellement ce qu'il ressent. Il garde toujours sur lui un paquet de cigarette, qu'il ne sort que lorsqu'il est réellement nerveux. Il souffre, même encore, de l'absence d'affection pendant son enfance. Il prend toujours le temps de réfléchir avant de parler. Il sait jouer de beaucoup d'instruments et s'en sort plutôt bien en dessin. Il a la phobie des araignées.

    you're gonna go far, kid

19 août 1992
« A l’aide ! Elle a perdue les os ! »

La voix d'homme, paniquée, transperça la noirceur glacée de la nuit, courut dans les montagnes et sans réponse pour lui donner écho, se perdit dans le vent. Évidemment, ils étaient seuls. Personne ne pouvait les aider. Personne à l'horizon. Seulement la neige et son long manteau blanc à perte de vue. Du blanc. Toujours du blanc. Encore du blanc. Comment faire pour que l'enfant et la mère survivent ? Lui, il n'avait jamais assisté à un accouchement. Il n'était pas médecin, alors aider sa femme à mettre au monde leur enfant, il ne fallait pas y penser. Une panique sourde monta lentement en lui. Il lutta pour ne pas sombrer dans la folie. S’agenouillant auprès de son épouse, sa gorge se noua. Les larmes roulèrent inexorablement sur ses joues. Il chercha les doigts de sa tendre moitié dans la pénombre. Elle se mourrait et il ne pouvait que la regarder. Dans un dernier effort, la femme éjecta finalement sa progéniture et supplia son mari de prendre soin de leur enfant. Ce furent ses derniers mots. Anéanti, l’homme délaissa l’enfant, préférant sortir en trombe de la tente pour éclater en sanglots dans les bras glacé des brises d’Alaska, plutôt que d'affronter la réalité. Les larmes glissèrent sur son visage et terminèrent leur chute dans la neige. Il resta, prostré, de longues minutes, en s’abandonnant à la tristesse. Le temps sembla se tordre, finissant par s'arrêter. Seuls les hurlements du bambin purent le ramener au présent. Que faire ? Son traineau. Il pouvait partir sans faire ses bagages, s'enfuir, abandonner l'enfant et le cadavre de son épouse. Ses chiens lui permettraient de fuir ce monde et cette scène macabre. Mourir. Mourir, loin d'ici. Douleur. Peur. Tristesse. Colère. Il pouvait aussi tenir la promesse qu’il avait fait à sa femme. En pleurs, il se leva. Trainant sa lourde carcasse, il se porta jusqu'à la tente pour y border son fils, cet être qui lui avait ôté sa femme.

Gabriel fut élevé par un père qui le haïssait, l’ignorant, le violentant si l’occasion se présentait, le blâmant pour la mort de sa mère. L'homme sombra dans l’alcoolisme, portant sur le monde et sur sa progéniture un regard fou.

***



22 février 1997 - 9 septembre 2007

Fairbanks. Cinq ans plus tard. « Tout le monde est là ? » Une voix tonitruante qui attire instantanément l'attention. Les chiens qui halètent. Des hurlements de joie qui se mêlent aux applaudissements. L'effervescence provoquée par la victoire du favori. Les organisateurs qui vérifient minutieusement la liste les participants et passent en revue les traineaux. Et finalement … « Il manque quelqu’un. » L’interrogation, et un nom qui plane dans l’air. Maxwell. C’est la panique, les coureurs repartent avec leurs chiens, on réserve un hélicoptère pour ratisser le trajet de la course. Rien. Dans le journal du lendemain, on pourra apprendre la mort d’un musher lors de l’épique course de traineaux : Yukon Quest. Malgré tous les moyens mis en œuvre, on ne retrouva jamais le corps du pauvre homme, que l’on jugea pourtant décédé. C’est en l’espace de quelques jours qu’un enfant devint orphelin. À Fairbanks, personne ne voulait d’un tel garnement dans son foyer. C'est tout naturellement que les Inuits adoptèrent Gabriel. Ils lui apprirent à vivre, à se nourrir, à chasser, à coudre. Il apprit comment guérir, comme méditer ou prier. Il apprit également à ne se fier à personne, à ne compter que sur soi-même. Cependant, Gabriel, depuis très jeune, présentait un certain penchant pour la solitude et la tromperie, que nul autre enfant ne possédait. Il était mauvais. Et, évidemment, on rejetait la faute sur les esprits de ses parents qui hantaient l’enfant dès son plus jeune âge. D’ordinaire, les Inuits préférait ne pas se préoccuper des affaires des Américains, mais la situation empirait et ils ne se jugeaient pas capable d’élever le gamin sans mettre en péril leur clan. N’ayant aucun autre foyer, le petit fut placé dans un orphelinat, où il vécut les années suivantes en semant le trouble à la moindre occasion. Il ne trouva réconfort que dans l’art, la musique et … les études, dans lesquels il se jeta corps et âme, rêvant dans ses grands moments de solitude, d'aventure et de liberté.


I

FREEDOM


9 septembre 2007 - 15 juin
C’est à 15 ans que le jeune garçon quitta l’orphelinat, fuguant pour chercher du travail et une vie meilleure au Canada, afin d’y poursuivre, en parallèle, des études supérieures. Il fut très vite employé par un géographe de renommé, qui l’enrôla pour une somme dérisoire, réclamant ses services pour l’escorter dans l’exploration du pays. Les Inuits avaient enseigné énormément de choses à Gabriel, mais l’étranger lui fit découvrir tout autre chose : les chiens. Le spécialiste, en bon musher, initia l’adolescent avec droiture au dressage des chiens, à la conduite des traineaux et à la préparation des attelages. Le garçon, qui voyait en eux les amis qu’il n’avait jamais eu, s’attacha aux animaux, passant le plus clair de son temps auprès du géographe. Le garçon sût se montrer doux, créant un lien particulièrement intime avec l’un des chiens : Maybe. La chienne Husky fut le seul être capable de toucher si profondément le cœur du garçon et probablement le seul qu'il eut autant aimé. Mais, toutes les belles choses ont une fin. Deux ans plus tard, le géographe Américain annonça son départ au jeune homme et Gabriel comprit qu'il allait emporter avec lui l’argent, son savoir et les chiens.

Aéroport de Montréal Trudeau Airport, sud-est du Canada. « Vous ne pouvez pas partir ! » vociféra l'adolescent, les regards se tournant instantanément vers lui. Le vieil Américain foudroya Gabriel du regard, réprimandant le jeune garçon de trop attirer l’attention sur lui. Pour seule réponse, il obtint un regard suppliant. Le quadragénaire secoua négativement la tête, poussant un profond soupir avant de se détourner. Gabriel saisit le poignet du géographe, qui se dégagea d’un geste vif, entrainant le gosse à l'écart des regards curieux. A nouveau, le même refrain. « Emmenez-moi avec vous ! Rien ne me retient ici. Je vous en prie ! » Pourtant, cette fois-ci, la défense de l'Américain céda, plus vite que Gabriel ne l'aurait imaginé et le vieil homme hocha doucement la tête, indiquant d'un geste vague son approbation à l'adolescent. Après tout, rien ne l'empêchait de l'accompagner. Et puis, il l'aimait bien ce petit, malgré tout ce qu'il le forçait à faire. Un sourire se dessina lentement sur le visage de l’étranger.

Quelques heures plus tard, l’oiseau de fer atterrit sur la piste du JFK International Airport à New York. Tout le monde rêvait de visiter, au moins une fois dans sa vie, la Big Apple. La vie à New York, les grattes-ciels à New York, les rues de New York, les habitants de New York, les ponts de New York, le transport à New York, les parcs à New York, les filles à New York, l'histoire de New York. Il y avait tant de choses à voir dans cet endroit où l’on disait tout possible, que l'on ne savait plus où donner de la tête. Gabriel acheva ses études dans un lycée privé, sa dernière année scolaire passant à un rythme infernal, à tel point que Gabriel ne vit pas le temps passer. Il quitta son nouveau foyer juste après l'obtention de son diplôme, emportant avec lui Maybe, la jeune Husky. Il décida d'entamer, en commun accord, avec le géographe, un voyage au travers des Etats-Unis. C'est peu après son départ qu'il apprit le décès de son "professeur". Malgré la tristesse d'avoir perdu cet être cher à son coeur, il poursuivit son voyage durant trois ans. Gabriel atterrit à Bryan peu après.


    i'm in here
PSEUDO ▷ MIND. Compte tenu du fait que je n'ai aucune mémoire, la traduction n'a aucun rapport avec mon choix de pseudonyme. AVATAR ▷ Logan Lerman COMMENTAIRES ▷ Je ne regrette pas mon inscription sur Bazzart, surtout si c'est pour trouver un tel forum. Il est très simple, autant dans le contexte, que dans le règlement, ou dans le design, ainsi que dans le CSS.


Dernière édition par V. Gabriel Everwood le Dim 18 Déc - 14:50, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Buckley
ROXYi think i'll be brave, starting with you.
avatar

▷ MESSAGES : 595
▷ INSCRIPTION : 22/11/2011
▷ AGE : 24
▷ PSEUDO : slutty pumpkin.
▷ CREDITS : © avatar (crusty reek) gif (via tumblr) lyrics (florence and the machine).
▷ STATUS : single.
▷ QUOTE :
I'll never let you find me, I'm leaving you behind with the past, no I won't look back, and I don't wanna hear your reasons, don't wanna hear you tell me why I should stay, and try to understand me, try to understand what I say when I say I can't stay, and I'm moving on from this place, I'm leaving and I won't wait, I'm running away.


MessageSujet: Re: EVERWOOD ▪ Si tu veux avoir une vie, vole-la !   Sam 17 Déc - 21:51

Bienvenue parmi nous, et merci de ton inscription. I love you

_________________

THE ONLY SOLUTION WAS TO STAND AND FIGHT.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teardropwaterfall.forumgratuit.org
Romane Dréan
l'amour dure 3 ans.
avatar

▷ MESSAGES : 103
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : ireland.
▷ CREDITS : crustyreek.
▷ STATUS : célibataire.
▷ QUOTE : elles attendent le prince charmant, ce concept publicitaire débile qui fabrique des déçues, des futures vieilles filles, des aigries en quête d'absolu, alors que seul un homme imparfait peut les rendre heureuses. frédéric beigbeder.

MessageSujet: Re: EVERWOOD ▪ Si tu veux avoir une vie, vole-la !   Sam 17 Déc - 21:51

bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keenan Westonfield

avatar

▷ MESSAGES : 156
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : Mislead Sky
▷ CREDITS : Fade out (avatar)
▷ STATUS : Célibataire

MessageSujet: Re: EVERWOOD ▪ Si tu veux avoir une vie, vole-la !   Sam 17 Déc - 22:03

Bienvenue sur le forum ! (Aa)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyès Carmicheal
@ j'men balance des gens heureux.
avatar

▷ MESSAGES : 135
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : -
▷ CREDITS : avatar (rosendale) ;
▷ STATUS : engagé avec sutton
▷ QUOTE : j'aurais dû trouver quelque chose à lui dire. quelque chose que je n'avais encore jamais dit, jamais écrit et qui aurait tout changé. mais je n'ai pas trouvé.

MessageSujet: Re: EVERWOOD ▪ Si tu veux avoir une vie, vole-la !   Sam 17 Déc - 22:23

Bienvenue GOSH. LOGAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V. Gabriel Everwood

avatar

▷ MESSAGES : 22
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ AGE : 24
▷ PSEUDO : MIND
▷ CREDITS : Cappie
▷ QUOTE : Moi, je t'aimais. Toi, tu étais amoureux. Ce n'est pas la même chose.

MessageSujet: Re: EVERWOOD ▪ Si tu veux avoir une vie, vole-la !   Sam 17 Déc - 22:59

Thank you, people ! De rien, Rox. Et merci à toi, surtout ! Car c'est un forum simple, comme je les aime Razz
JAMIIIE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan M. Bishop-Fields

avatar

▷ MESSAGES : 55
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : mzelletracy
▷ CREDITS : crazy bunny
▷ STATUS : célibataire
▷ QUOTE : « Ils se moquent de moi parce que je suis différent. Je me moque d'eux parce qu'ils sont tous pareil. » - Kurt Cobain. ♥️


MessageSujet: Re: EVERWOOD ▪ Si tu veux avoir une vie, vole-la !   Sam 17 Déc - 23:29

    bienvenue sur le forum et bonne continuation I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V. Gabriel Everwood

avatar

▷ MESSAGES : 22
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ AGE : 24
▷ PSEUDO : MIND
▷ CREDITS : Cappie
▷ QUOTE : Moi, je t'aimais. Toi, tu étais amoureux. Ce n'est pas la même chose.

MessageSujet: Re: EVERWOOD ▪ Si tu veux avoir une vie, vole-la !   Dim 18 Déc - 12:27

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Buckley
ROXYi think i'll be brave, starting with you.
avatar

▷ MESSAGES : 595
▷ INSCRIPTION : 22/11/2011
▷ AGE : 24
▷ PSEUDO : slutty pumpkin.
▷ CREDITS : © avatar (crusty reek) gif (via tumblr) lyrics (florence and the machine).
▷ STATUS : single.
▷ QUOTE :
I'll never let you find me, I'm leaving you behind with the past, no I won't look back, and I don't wanna hear your reasons, don't wanna hear you tell me why I should stay, and try to understand me, try to understand what I say when I say I can't stay, and I'm moving on from this place, I'm leaving and I won't wait, I'm running away.


MessageSujet: Re: EVERWOOD ▪ Si tu veux avoir une vie, vole-la !   Dim 18 Déc - 15:19

Je valide. I love you Bon jeu. (:

_________________

THE ONLY SOLUTION WAS TO STAND AND FIGHT.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teardropwaterfall.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVERWOOD ▪ Si tu veux avoir une vie, vole-la !   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVERWOOD ▪ Si tu veux avoir une vie, vole-la !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY TEARDROP IS A WATERFALL :: YOU'RE BEAUTIFUL. :: make a memory. :: love is here.-
Sauter vers: