AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it

Aller en bas 
AuteurMessage
Keenan Westonfield

avatar

▷ MESSAGES : 156
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : Mislead Sky
▷ CREDITS : Fade out (avatar)
▷ STATUS : Célibataire

MessageSujet: S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it   Sam 17 Déc - 20:47


Supprimer par inadvertance -la quiche x)- je vais le reposter =/


Dernière édition par Keenan Westonfield le Sam 17 Déc - 23:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandy Mcpherson

avatar

▷ MESSAGES : 45
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : Lovee

MessageSujet: Re: S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it   Sam 17 Déc - 21:11


Sandy savait que son père allait lui rendre une petite visite dans les prochains jours alors elle tenait absolument à que tout soit parfait. Elle avait même loué pour l'occasion un appartement un peu mieux grâce à l'argent qui lui avait donné. Elle ne voulait pas qu'il sache combien sa vie avait été dure. D'ailleurs si elle pouvait choisir elle voudrait que personne ne le sache y compris Keenan. Revoir son père avait été quelque chose de très important dans sa vie, quelque chose qu'elle avait besoin de faire par elle-même c'est bien pour ça qu'elle n'avait rien dit à personne. Sandy ne voulait pas se faire d'illusion si c'était pour le regretter après. Elle n'imaginait pas en parler à Keenan sans être sure elle ne voulait pas voir les yeux du jeune homme une fois de plus triste pour elle. Sandy en avait eu assez d'être la victime, celle à qui les malheurs arrive. Sandy voulait montrer sa force et le fait qu'elle puisse se débrouiller seule. Malheureusement les choses s'étaient retournées contre elle. Alors qu'elle comptait rentrer Sandy percuta quelqu'un visiblement une personne assez enragée pour la disputer. Franchement les gens n'étaient pas gênés. « Moi ? » Demanda la jeune femme qui n'avait jamais eu sa langue dans sa poche. Elle détestait que les gens rejettent la faute sur elle et lui parle mal. L'agressivité était quelque chose qu'elle détestait parce qu'elle l'avait trop connu. « C'est plutôt à vous de faire .. » Juste au moment ou la jeune femme allait finir sa phrase elle releva la tête et aperçu Keenan, son Keenan. Le voir lui rappelait tellement de choses qu'elle faillit ne pas tenir debout, mais elle ne pouvait pas montrer au jeune homme combien cela la déroutait. « Keenan ! » Lâcha la jeune femme. Visiblement Keenan n'était pas le seul à être surpris de cette rencontre. Depuis son retour Sandy avait fait son possible pour ne pas le croiser. Sandy était désolée d'être partie au pire moment, mais elle n'avait pas pu imaginé qu'il perdre sa mère au moment ou elle retrouvait son père. Si elle avait su Sandy ne serait jamais partie et Keenan le sait. Combien de fois la jeune femme a mis ses attentes après les siens pour le protéger. Le jour ou il avait trouvé sa nouvelle famille Sandy avait fait comme si tout allait bien alors qu'au fond elle était jalouse de sa chance. De plus, elle avait eu l'impression de le perdre, mais elle n'avait rien dit. Sandy avait décidé de laisser à Keenan la chance d'être heureux. Quand était venu le tour de Sandy le jeune homme n'avait même pas pris la peine d'avoir la même courtoisie.

« Comme tu le vois je suis de retour .. » Continua Sandy sachant pertinemment qu'il risquait de piquer une colère. Après tout elle était partie sans lui avoir dit pourquoi et elle revenait sans l'avertir. En même temps, Sandy lui en voulait terriblement de lui avoir écrit cette lettre dans laquelle il lui avait dit des horreurs. En la lisant le cœur de Sandy s'était littéralement brisé. Elle qui pensait avoir trouvé en Keenan qui pourrait être plus qu'un ami, un partenaire de vie s'était pris comme une grosse gifle dans la face. Keenan n'avait pas pris le temps d'essayer de comprendre le pourquoi du comment il s'était défoulé sur la jeune femme. Il ne s'était pas posé de question. Connaissant Sandy il aurait dû se douter que quelque chose d'important venait de se passer pour qu'elle s'en aille de la sorte. Il ne lui avait même pas laisser une chance de s'expliquer. Oh que non il avait préféré lui faire par de sa haine dans une vulgaire lettre. « Tu as l'air d'aller bien .. » Continua la jeune femme toujours d'un air détaché voir hautain. Sandy faisait son possible pour éviter la confrontation. En faites, elle ne voulait qu'une chose c'est sans aller. Sandy savait que sinon sa rancœur allait remonter à la surface. Keenan avait préféré croire qu'elle l'abandonnait simplement. Alors que jamais elle n'aurait fait ça. Sandy le détestait d'avoir été aussi crétin avec elle. Elle détestait le fait qu'il puisse croire qu'elle serait aussi détestable pour l'abandonner à un moment pareil. Surtout elle détestait le fait qu'il l'a déteste d'être parti.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keenan Westonfield

avatar

▷ MESSAGES : 156
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : Mislead Sky
▷ CREDITS : Fade out (avatar)
▷ STATUS : Célibataire

MessageSujet: Re: S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it   Sam 17 Déc - 23:29

Le doux visage de Mélissa apparaissant devant ses yeux le rendait aussi heureux que nerveux ou encore haineux. D'ailleurs, avait-il encore le droit de l'appeler Mélissa ? Aux bases de leur amitié, il l'appelait Sandy, quand ils n'étaient pas proches, ou quand il s'engueulait .. il l'appelait Sandy. Mais ce n'était qu'après, plus tard en étant inséparable qu'il avait constamment utilisé le prénom Mélissa. Tant de questions se bousculaient dans sa tête en réalité, depuis quand était-elle là ? Qui le savait ? Est-ce que Jaysson le savait ? Mais il ne demandait rien, pourquoi poser des questions alors que sa fierté l'empêchait d'avouer qu'elle lui avait manqué et que la rancoeur des cinq longues années à l'attendre perdurait, amère, dans le creux de sa forge. « Moi ? » Et le son de sa voix, toujours mélodieuse, qui lui broie les tripes et le rend encore plus colérique. Quel idiot. Les premiers temps, il avait surveillé le calendrier, comptant les jours en espérant qu'elle revienne. Il était passé plusieurs fois à son appartement, en espérant qu'elle y soit. Il avait été parler à Svana en espérant qu'elle lui confit l'adresse. Puis alors, désormais qu'il avait cessé d'espérer, elle débarquait, comme une fleur au milieu d'une prairie brûlé. Signe de vie, signe de beauté. « C'est plutôt à vous de faire .. » Keenan voudrait réagir, faire n'importe quoi, hurler, la frapper, courir loin, lui offrir un café, la prendre dans ses bras, chanter une chanson, faire la danse des canards, peut importe, juste réagir. Mais non, rien, il ne bouge pas, il reste là, stoïque, comme un idiot à ne pas trop savoir quoi faire. L'imbécile. « Keenan ! » Au moins, elle se souvient de toi. C'est la première chose qu'il se dit. Elle connait ton prénom, elle se remémore sans doute le passé, comme toi. Mais lui, lui il se torture, comme toujours. Il lui en veut, il la déteste alors pourquoi il est heureux ? Il ne sait pas trop.

« Comme tu le vois, je suis de retour .. » Dit-elle d'un air qui semble détaché. Et il trouve sa drôle, même tordant, il sourit légèrement, l'ironie est sympathique, mais c'est son domaine normalement. La belle affaire qu'elle soit là ! Il l'a déjà bien trop attendu. Cinq ans c'est long. Cinq ans c'est trop long. « J'vois ça. Bizarre, j'ai cru que t'avais été enfermé dans une grotte avec les ours sans moyen de communication. T'as réussi à en sortir ? » Son ton était malgré lui acerbe et le sarcasme teintait comme toujours ses mots. Il résumait en cette phrase à quel point il lui en voulait d'être partit mais surtout, de ne jamais avoir donné de nouvelle. Pas une lettre, pas un coup de fil, pas un mail, rien de tout cela en cinq longues années. 1825 à attendre vainement un signe de vie. « Tu as l'air d'aller bien .. » dit-elle de son ton toujours détaché. Keenan partir, ou lui dire de partir mais rien ne sort de sa bouche et les mots qu'ils voudraient dire sont aux antipodes de se qu'il veut paraître. Alors que sa tête lui crie de lui en faire baver, son cœur a carrément cesser de lui souffler ses sentiment, il a abandonné la course il y a longtemps. Oui parce que, le problème avec Keenan, c'était qu'il avait beau faire croire qu'il n'aimait pas grand monde, il s'attachait rapidement aux gens. C'était sans doute pour ça qu'il s'inquiétait lorsqu'il ne voyait pas Romane sortir son chien en même tant que lui le soir, oui, il s'inquiétait pour cette presque-parfaite-inconnu, qu'il connaissait à peine mais il l'appréciait. « Oh ben … si j'ai l'air d'aller bien, tout est parfait hein. » Raille-t-il sur un ton presque amusée, retenant un rire sarcastique toutefois. Il ramasse et remet d'aplomb cette boîte à pâtisserie et la tient fermement pour qu'elle ne tombe plus, jaugeant son starbuck qui inonde le sol pour ne pas avoir à regarder Mélissa. « T'as pas l'air d'aller mal non plus, Sandy. » Il l'a dit. Il a dit Sandy et pas Mélissa. Pourquoi ? Parce qu'il n'a pas osé, déjà, parce qu'il ne voulait pas l'entendre possiblement lui dire que ce prénom, il n'avait plus le droit de le dire. Mais aussi pour la faire souffrir, parce qu'il savait qu'elle remarquerait ce changement et il espérait que ça lui fasse mal. Souffrir autant qu'il avait souffert, sans se douter qu'elle aussi avait pu souffrir, c'était méchant, mais c'était l'amour. L'amour caché, l'amour passionnel, l'amour douloureux. « Jaysson sera content de te revoir. Il a pas arrêter de parler de toi. » Il fronce le nez, regarde le sol. « Et moi aussi. » Aurait-il pu dire: mais il se tait. Il n'avouera pas qu'elle lui a manquer, non il lui en veut trop. Quel gamin ! Quel fierté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandy Mcpherson

avatar

▷ MESSAGES : 45
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : Lovee

MessageSujet: Re: S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it   Dim 18 Déc - 0:06

Sandy était sur le point de lui présenter ses excuses pour sa mère, car elle savait combien cela pouvait l'affecter, mais la remarque de Keenan la stoppa net. Il n'était pas question pour lui de se montrer tendre avec Sandy alors elle n'allait pas le faire non plus. « Désolée de te décevoir, mais je n'étais pas enfermée contre mon plein gré .. » Lui rétorqua la jeune femme comme pour le blesser. Au lieu de lui demander des explications il lui lançait des piques alors elle n'allait pas se laisser faire. Sérieusement pour qui se prenait-il après lui avoir dit tout ça ? Si Keenan avait fait l'effort de lui demander calmement ce qui s'était passé Sandy lui aurait raconté la folle histoire qui lui était arrivée. Qu'elle avait par inadvertance trouvée une lettre de son vrai père qui était en vie et avait sauté dans le premier train pour le voir oubliant son téléphone. Et que finalement elle avait décidé de ne plus lui donner signe de vie après avoir lu sa lettre qui lui brisa le coeur. « Je ne pensais pas que tu attendais la moindre nouvelle, ta lettre était plutôt explicite ! » Lui avoua la jeune femme. Visiblement elle n'avait pas réussi à s'en empêcher. C'était plus fort qu'elle cette lettre l'avait rendu folle. Keenan avait dépassé les limites en lui disant toutes ses choses et Sandy n'avait jamais pu passer à travers. A ses yeux, il l'a détestait et c'est ce qui lui faisait le plus de mal. Comment la personne la plus importante de sa vie avait pu la traiter d'une telle façon ? Un quiproquo qui avait mal tourné brisant le coeur des deux jeunes gens. Lorsque Keenan lui avoua que Jaysson n'avait pas arrêté de penser à lui la jeune femme ne pu s'empêcher de sourire. « Au moins quelqu'un qui est content de me voir .. » Lui rétorqua la jeune femme. Elle n'était pas idiote vu la tête que faisait Keenan il ne devait pas être très ravie de son retour. Peut-être qu'il avait des choses lui aussi à cacher et que son retour gâchait ses plans comme une autre femme. Heureusement Jaysson lui avait montré son enthousiasme face au retour de la jeune femme. A croire que finalement il tenait vraiment à ce que son retour soit caché le plus longtemps possible sinon il aurait dit à Keenan qu'elle était de retour et qu'en plus c'est lui qui l'a vu en premier. Sandy ne savait donc pas vraiment quoi répondre elle ne voulait pas semer la zizanie alors elle préféra lui sortir quelque chose de bateau entre le mensonge et la vérité. « Je l'ai croisé il y a peu ! » Lui avoua la jeune femme d'un ton innocent. Bien sûr qu'elle n'allait pas lui dire qu'elle était déjà là depuis quelques jours et qu'elle avait passé pratiquement tout son temps avec lui. Sandy avait beau lui en vouloir elle n'avait pas envie d'en rajouter une couche du moins pour le moment. Apparemment, Keenan avait tiré un trait sur la jeune femme. Sans le vouloir elle baissa la tête comme pour cacher sa déception. Comment avait-elle conclue cela ? Parce qu'au lieu de l'appeler par son surnom il l'avait tout simplement appelé par son prénom. Ce simplement changement avait serré le coeur de Sandy qui ne s'y attendait vraiment pas. Bon d'accord ils étaient en très bons termes, mais jamais il ne l'avait appelé Sandy, pas même dans sa lettre. « Tu supposes bien, je me porte pas mal ! » Lui répondit Sandy d'un air détaché que l'on pouvait confondre avec un air hautain. Elle ne voulait pas lui montrer que ce qu'il lui avait dit la touchait. Keenan ne méritait pas de faire souffrir une fois de plus Sandy.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keenan Westonfield

avatar

▷ MESSAGES : 156
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : Mislead Sky
▷ CREDITS : Fade out (avatar)
▷ STATUS : Célibataire

MessageSujet: Re: S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it   Dim 18 Déc - 10:21

Tu sais petit, il y a des choses dans le vie que le monde mettra hors de ta portée. Mais parfois, c'est toi qui préfèrera l'éloigner tant tu as peur d'atteindre le bonheur en passant par le chemin douloureux. Ses mots, Keenan les gardait toujours en mémoire, c'était son père adoptif qui les lui avait dit lorsque Keenan avait fait n'importe quoi après la mort de la mère Westonfield et le départ de Sandy. C'est, un en sens, se qui l'avait aidé à remonter un minimum la pente, désormais, il mettrait le bonheur en de portée pour ne pas avoir à trop souffrir. Le problème, c'est que ce bonheur lui faisait de l'oeil, avec le retour de Sandy, il mourrait d'envie de courir la prendre dans ses bras. A bien y réfléchir, leur histoire aurait pu être classé dans une nouvelle du livre « Orgueil et Préjugés », par orgueil, d'aucun n'allais vers l'autre et les préjugés sur les raisons des départs, les lettres et autres quiproquo n'arrangeait rien à leur grand désarroi. « Désolée de te décevoir, mais je n'était pas enfermée contre mon plein gré. » Comme si ça le décevais .. il le savait ça, l'idée qu'elle se soit faite kidnappé lui avait traversé l'esprit mais soyons réaliste, Sandy Mcpherson n'était pas le genre de fille a se laisser faire et c'est sans doute les kidnappeur qui aurait plus flipper qu'elle. Cette remarque, bien que inadéquate sur le moment, le fit rire légèrement. « Ben génial que tu sois partit à l'aventure alors. J'ai été ravi d'être prévenu … a ton retour. » marmonna-t-il peu amène. Le réel problème, c'est que les quiproquos qui avait jonché les cinq dernières années bloquait la communication autrefois si facile entre les deux. Avec des si on referait le monde pas vrai ? Si il n'avait pas envoyé cette lettre, peut-être que tout aurait été différent, mais, si elle n'était pas partit sans le prévenir également. Si Svana ne lui avait pas proposé d'envoyé la lettre, elle ne l'aurait jamais reçu et si sa mère n'était pas morte, il n'aurait jamais eut l'idée de l'écrire. Tant de ''si'' qui changeait tout et qui n'était pourtant jamais survenu. Le destin peut-être avait-il décidé de les séparé ? Ah, il ne croyait pas au destin ! « Je ne pensais pas que tu attendais la moindre nouvelle, ta lettre était plutôt explicite. » La lettre, Ô maudite lettre, il savait qu'il se la reprendrait en pleine face cette histoire là. Il regrettait de l'avoir écrite, encore plus de l'avoir envoyée mais il ne le dirait pas évidemment, orgueil démesuré que voilà. « Et moi je ne pensais pas que ma lettre aurait un quelconque impact sur toi. Tu t'es pas gêné pour disparaître sans prévenir personne … à part Svana et la concierge. » Soulignant ce point là, il insinuait qu'elle tenait plus à Svana et même à la concierge qu'à lui. Et ça, ça lui faisait extrêmement mal de voir les choses comme ça. Ca avait été un coup de massue, après tout, que Svana soit au courant, passait encore, cette femme les avait éduqué au foyer, elle avait toujours été la pour eux et à se qu'il savait, Sandy considérait Svana comme une ''mère de substitution''. Mais la concierge .. là c'était fort, très fort et t'es vexant.

Mais n'était pas fini sa chute du haut de sa montagne. « Au moins quelqu'un qui est content de me voir. » La gorge de Keenan se noua et son corps se crispa. Un flot d'insulte lui parvint alors en mémoire en songeant que Jaysson savait déjà qu'elle était à Bryan mais qu'il ne lui en avait pas parlé. Quel beau salopard ! C'était censé être son meilleur ami … Étrangement, après le départ de Sandy et la mort de sa mère ils s'étaient rapproché, comme les amis qu'ils étaient autrefois. Mais qu'il lui ait caché un truc pareil .. non, ça ne passerais pas. « Il en faut bien un qui soit heureux. » Cracha-t-il, malgré lui, cette phrase état sortit toute seule. Non pas qu'il la pensait, au contraire il était heureux de voir Sandy même s'il ne le disait et ne le montrait pas. Cependant, apprendre qu'elle revenait comme une fleur et qu'en plus elle y était depuis plusieurs jours et que Jaysson le savait. Ca le détruisait totalement. Une épave. « Je l'ai croisé il y a peu. » Et lui, il l'avait vu il y a peu également. Keenan le savait, et Jaysson avait du le savoir aussi en faisant ça, leur amitié allait en prendre un coup. Mais d'une certaine façon, ça lui ouvrait les yeux, Jaysson avait toujours sacrifié leur amitié pour Sandy et étrangement, ce n'est que maintenant qu'il le comprenait: Jay' n'avait sans doute réellement pas voulu que Keenan soit au courant. « Tu suppose bien, je me porte pas mal ! » Personne ne nous demande d'être heureux, juste de ne pas être malheureux. Et même si il lui en voulait atrocement, il était content de savoir qu'elle n'était pas malheureuse. Son portable dans sa poche sonna, surement Carson qui voulait ses pâtisseries. Il ne répondit pas, il ne savait plus quoi faire et son cerveau ne semblait plus contrôler son corps. « Tant mieux pour toi. Tu passeras le bonjour à Jaysson de ma part si tu le revois hein...  » Avait-il dit pour exprimer sa jalousie. Puis, en un bref signe de tête, il prit congé et entreprit de partir avant de finalement se retourner. « Tu m'l'avais promis. On se l'était promis Mel … on devait jamais se quitter et tu m'as même pas prévenu. Pas un message, pas un sms, pas une lettre ou un mail. T'aurais pu .. mais tu l'as pas fait. On s'l'était promis … Sandy. » Sandy, Mélissa. Mélissa, Sandy. Keenan ne savait plus trop lequel employer. Sandy pour la faire souffrir sans doute mais Mélissa restait un automatisme. Soupirant, il joua avec la boîte de pâtisserie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandy Mcpherson

avatar

▷ MESSAGES : 45
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : Lovee

MessageSujet: Re: S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it   Dim 18 Déc - 11:34

Dans un coin de sa tête Sandy était heureuse de revoir Keenan. Bon sang cela faisait déjà cinq ans qu'elle ne l'avait pas vu. Elle comprenait maintenant combien il lui avait manqué, mais c'était trop dure pour elle de lui pardonner. Toutes les choses qu'il lui avait dit l'avait profondément blessée alors au lieu de le prendre dans ses bras, elle se retenait et essayait le mieux possible de rester indifférente. « Je ne pensais pas que ça pouvait t'intéresser .. » Lui avoua Sandy. Pour une fois, elle disait la vérité. C'est vrai après la lettre qu'il lui avait envoyé la jeune femme était persuadée qu'il l'avait rayé de sa vie. Profitant de son absence pour coucher avec tout ce qui bouge plutôt que de faire face àce qu'il ne pouvait pas contrôler.Sandy essayait de comprendre ce que voulait dire Keenan. Essayait-il de lui montrer que finalement il n'avait pas réussi à l'oublier ou alors que c'était simplement un pique de plus ? En ce qui concerne Sandy elle n'avait pas réussit à tourner la page Keenan. Elle avait bien essayé d'ailleurs et avait tout pour être heureuse maintenant. Sandy avait rencontré son père qui l'avait très bien accueillit, elle était professeur de danse et a un bon niveau, l'argent et l'affection n'était plus un problème. Sandy avait ce qu'elle avait tant désiré toutes ses années, tout sauf Keenan. C'est sûrement pour cela qu'elle n'arrivait pas à passer outre. Sandy ressentait un goût d'inachevé et cela l'a rendait folle pourtant, elle était bien trop fière pour l'avouer. Après tout Keenan avait été odieux avec elle.

« Même si je pense que tu t'en fiches je vais te le dire. J'avais reçu une nouvelle incroyable qui allait bouleversé ma fiche alors j'ai tout tenter pour suivre mon instinct seulement je ne voulais pas t'en parler tant que je n'étais pas sûre. J'avais tellement peur d'être déçue et de voir qu'une fois de plus j'allais être la victime .. » Commença Sandy. C'était très dur pour elle de lui dire ce qui s'était passé en ne sachant pas si cela l'intéressait. Peut-être qu'il allait le couper dans sa petite histoire pour lui dire qu'il n'en a rien à faire d'elle. Cela l'effrayait, mais au moins elle allait être honnête et Keenan ne pourrait plus lui reprocher cela. Prenant son courage à deux mains la jeune femme continua sa petite histoire même si cela se voyait que cela l'a touchait. Quand elle parlait de sa vie Sandy ne contrôlait plus ses émotions. « Je détestais être celle à qui rien de bon n'arrivait. Je ne voulais pas devoir te dire après que c'était un nouvel échec. Alors je suis partie seule afin de voir ce qui m'attendait. Finalement c'était génial, mais je n'ai même pas eu le temps de le dire parce que j'ai reçu ta lettre .. » Continua Sandy. Elle voulait qu'il comprenne que si elle était partie seule c'est parce qu'elle en avait besoin. Pour une fois dans sa vie elle voulait faire les choses par elle-même. Comme ça si les choses tournent mal elle n'aurait pas dû affronter le regard plein de sympathie de Keenan qui lui dirait que tout s'arrangerait alors qu'elle savait très bien que cela n'aurait pas été le cas. Puis finalement les choses s'étaient arrangées et la lettre qui lui avait envoyé avait tout gâché. Sandy avait décidé de garder son secret pour elle puisque finalement il l'a rayait de sa vie. C'était tellement bête, mais comme on dit l'amour rend idiot. « C'est quelque chose que j'avais besoin de faire seule et pas une seconde je n'ai imaginé que j'allais partir au pire moment en ce qui te concerne ! » Lui avoua sincèrement Sandy. Elle disait la vérité jamais elle ne serait partie si elle avait su que la mère de Keenan était morte. Il aurait dû le savoir. Combien de fois elle a remis les choses à plus tard, elle a fait passé Keenan avant tout le reste ? Tellement de fois que cela l'étonnait encore que Keenan est pu croire qu'elle l'avait abandonné.

Lorsque Keenan lui dit qu'elle avait raison puisque seulement Jaysson était heureux de son retour cela blessa fortement la jeune femme. Elle baissa la tête comme ne pas montrer que cela l'a touchait. Sandy pensait qu'elle avait eu tort de revenir, de lui parler. Elle devrait s'en aller ou bien le gifler, mais rien n'y faisait elle était incapable de répondre ou de s'en aller. Quelque chose l'a retenait, sans doute son côté sadomasochiste puisqu'elle s'en prenait vraiment plein la gueule avec Keenan. Elle comprenait qu'il avait vraiment souffert que que finalement il l'a détestait vraiment. Sa lettre n'était donc pas un tissu de mensonge au contraire. Cela la blessait encore plus, mais elle ne voulait pas lui offrir le plaisir de lui montrer. « Je m'en doutais c'est pour ça que je ne suis pas venue te voir ! » Lui rétorqua la jeune femme comme pour se venger. Keenan lui avait fait mal alors c'était à son tour. Bien sûr c'était stupide, mais Keenan l'a rendait complètement folle. Elle le détestait autant qu'elle l'aimait. C'était le plus déroutant. « Ne t'inquiète pas je lui dirais quand je le verrais très prochainement ! » Lui répondit la jeune femme. C'était donc fini il voulait que cela se termine de la sorte. Bon sang cela l'a rendait encore plus folle, mais elle n'avait pas le courage de le retenir. Affronter son regard de haine était trop difficile quand soudain il se retourna pour lui dire ce qu'il pensait vraiment. « Je ne t'ai pas abandonné j'ai juste vouloir prendre du temps pour moi. Faire quelque chose de fou une fois dans ma vie. Je pensais à te donner des nouvelles quand j'aurais su afin si j'avais pris la bonne ou la mauvaise décision, mais j'ai reçu ta lettre .. » Lui avoua la jeune femme. Elle savait que la lettre n'était pas une excuse à tout, mais elle en avait tellement souffert qu'elle voulait qu'il se rende compte des conséquences de ces actes lui aussi avait fait des erreurs. « Tu n'imagines même pas ce que j'ai ressenti. Au moment, ou mon rêve s'est réalisé je t'ai perdu ! » Lui avoua la jeune femme. Elle n'osait pas encore lui dire ce qu'elle avait trouvé là-bas, mais cela n'allait pas tarder. « Tu me détestes vraiment alors ? » Lui demanda Sandy au bord des larmes essayant vainement de les cacher. Elle avait besoin de savoir même si Keenan l'a détestait vraiment elle avait besoin de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keenan Westonfield

avatar

▷ MESSAGES : 156
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : Mislead Sky
▷ CREDITS : Fade out (avatar)
▷ STATUS : Célibataire

MessageSujet: Re: S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it   Dim 18 Déc - 13:57

Parle, dit quelque chose, montre lui que t’es content qu’elle soit là, ABRUTIT., l’orgueil était un péché qui jamais n’aurait du être créer, encore plus meurtrier que les autres, il semblait installer une barrière entre Sandy et Keenan, notamment par sa faute à lui, orgueilleux qu’il était refusait de se laisser couler dans ce parfait bonheur que signifiait son retour. Un simple « tu m’as manqué » aurait sans doute suffit ou même un « content que tu sois là » mais à la place, il demeurait dévasté. Dévasté qu’il lui en veuille. Dévasté que Svana et la concierge l’ait su. Dévasté qu’elle n’ait pas voulu de lui pendant ses cinq longues années ou elle devait ‘’ faire ça seule ‘’ . Dévasté de trop l’aimer. Dévasté de savoir qu’elle s’était tournée vers Jaysson. Dévasté de tant de choses qu’il se sentait vide, tellement vide… « Je ne pensais pas que ça pouvait t’intéresser. » La bonne blague. Même quand ils se faisaient la gueule au centre d’accueil, Keenan voulait toujours l’aider, la soutenir, les moments difficiles, ils les passaient ensemble. C’était Mélissa & Keenan contre le monde entier voilà tout. Maintenant, c’était Keenan l’abrutit orgueilleux et Sandy la sublime femme accomplis. Deux êtres qui semblaient séparés alors qu’autrefois ils étaient inséparable. Au-delà de sa, Sandy était gravé dans son esprit, une marque au fer rouge, son visage, son sourire son regard. Il connaissait tout d’elle, ses états d’âmes et sa façon d’agir quand elle était triste. Pourtant, il avait l’impression d’être placé au rang d’inconnu désormais. Passer après Jaysson, après Svana et après la concierge … « Aucune importance maintenant. » Dit-il calmement. Le visage de chacune de ses trois personnes lui revenait en tête et Jaysson plus encore. Cet enfoiré qui lui avait caché le retour de Sandy. Il lui avait fait confiance, quand bien même il était revenu le voir et ils s’étaient retrouver, redevenant les amis d’antan. Keenan avait l’impression de prendre un coup dans le dos. Un énorme coup cela dit. Il était à terre.

« Même si je pense que tu t’en fiche, je vais te le dire. J’avais reçu une nouvelle incroyable qui a bouleversé ma vie alors j’ai tout tenter pour suivre mon instinct seulement, je ne voulais pas t’en parler tant que je n’étais pas sûre. J’avais tellement peur d’être déçue et de voir qu’une fois de plus j’allais être la victime. » Il ne dit rien, reste stoïque, l’écoute. Il a mal prit qu’elle pense qu’il s’en fiche. « Je détestait être celle à qui rien de bon n’arrivait. Je ne voulais pas devoir te dire après que c’était un nouvel échec. Alors je suis partie seule afin de voir ce qui m’attendait. Finalement, c’était génial, mais je n’ai même pas eu le temps de le dire parce que j’ai reçu ta lettre .. » Keenan soupira, longuement, mais voyait qu’elle n’avait pas fini, étrangement. « C’est quelque chose que j’avais besoin de faire seule et pas une seconde je n’ai imaginé que j’allais partir au pire moment en ce qui te concerne ! » Elle se justifiait, semblait vouloir toujours avoir une bonne raison d’être partit et de l’avoir laissée. En fait, elle semblait juste vouloir avoir raison, mais Keenan n’écoutait presque plus, ses pensées le tuait, le mal être l’envahissait, son corps semblait tanguer alors qu’il tenait parfaitement sur ses pieds, il avait étrangement mal mais n’en montrait rien et il n’était même plus sur de se qu’il ressentait là, sur l’instant. De l’énervement ? De la peine ? De l’amour ? De la passion ? Tout en même temps peut-être. Et ça faisait mal, punaise qu’est-ce que ça lui faisait mal. A s’en rouler par terre, il se demandait comment il tenait encore debout. « Je te demandais pas de tout me dire. Je te demandais pas de me proposer d’y aller avec toi. Je ne te demandais rien de tout ça. Je te demandais juste de me prévenir, de me dire que tu partais quelques temps. Peut importait la raison, je ne te demandais que ça. Et même ça, rien que ça Sandy, tu l’as pas respecté. » Il avait même cessé de la regardé, en levant les yeux vers il, il avait littéralement peur de s’effondrer comme une épave. Là, à cet instant, le bonheur semblait étrangement lointain et impossible d’atteinte. Ca l’effrayait terriblement.

Peut-être qu’il allait trop loin dans ses paroles, peut-être qu’il devenait détestable à dire des choses aussi dur, pourtant, malgré lui, il avait envie qu’elle soit mal, aussi mal qu’il l’avait été et qu’il l’était encore. Son mal être ne faisait que s’accroître avec l’idée que Jaysson est été plus proche de Sandy que lui. Ca avait toujours été l’inverse et ça le torture d’une façon incroyable, elle ne pourrait même pas l’imaginer, non. « Je m’en doutais, c’est pour ça que je ne suis pas venue te voir. » Son cœur se serra un peu plus, il le prit mal, en effet. « Toujours le dernier mot Mcpherson. » avait-il répondu, presque du tac au tac, comme pour faire croire qu’il s’en fichait alors que sa ne faisait que le détruire un peu plus. Fixant un point inconnu de l’horizon, son portable vibra une nouvelle fois. Depuis combien de temps parlait-il à Sandy ? Quelques minutes ? Quelques heures ? Filtrant une nouvelle fois l’appel, il ne parlait plus. « Ne t’inquiète pas je lui dirais quand je le verrais très prochainement ! » Cette répartie eut le don de totalement l’achever. Son cœur sembla cesser de battre et son mal être était loin d’être caché, il n’arrivait plus à faire bonne figure, cette fois-ci, il était trop mal, vraiment trop mal et c’était flagrant. Les passants semblaient le regarder avec inquiétude comme s’il pouvait s’évanouir. L’image soudaine de Jaysson & Sandy s’embrassant le tuait encore plus. « Je ne t’ai pas abandonné j’ai juste voulu prendre du temps pour moi. Faire quelque chose de fou une fois dans ma vie. Je pensais te donner des nouvelles quand j’aurais su afin si j’avais pris la bonne ou la mauvaise décision, mais j’ai reçu ta lettre ... » Les mots ne parvenaient plus à ses oreilles, seul des brides de sa tirade lui parvint, son visage était fermé et son cœur l’était tout autant. « Tu n’imagines même pas ce que j’ai ressenti. Au moment ou mon rêve s’est réalisé, je t’ai perdu ! » Hermétique, c’était le mot. Il n’entendait plus qu’un vague bourdonnement. « Tu me détestes vraiment alors ? » Ca, il l’avait parfaitement entendu. C’était clair et le silence pesant le menait à réfléchir. Il l’aimait autant qu’il la détestait. Il lui en voulait. En quelques minutes, il était devenu l’ombre de Keenan Westonfield et son visage inexpressif aurait presque pu faire peur à voir. Méditant à la question, il finit par relever le regard, un regard qui n’exprimait rien, pas même la colère. Tout comme le reste de son visage. « Oui. » Dit-il calmement. Un mensonge de plus, un mensonge encore. Il était las, il abandonnait, trop tôt peut-être mais, dans une seule journée, c’était trop d’émotion. Il continuait de la regarder, sans rien exprimer, sans rien dire de plus. Il aurait pu crier qu’il ne la détestait pas, qu’il l’aimait. Au lieu de sa, il préfère lui dire qu’il la hait. Solution de facilité nous voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandy Mcpherson

avatar

▷ MESSAGES : 45
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : Lovee

MessageSujet: Re: S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it   Dim 18 Déc - 14:40

« Je suis partie aussi vite que je pouvais. Je voulais penser à moi pour une fois et arrêter de faire passer les autres avant. Bordel rien qu'une fois j'ai pensé à moi c'est un crime ? » Lui demanda Sandy. Franchement elle en avait assez de l'attitude de Keenan. D'accord il lui en voulait, mais ce n'était pas une raison pour continuer à se montrer aussi odieux avec elle. Sandy n'était plus une victime et puisqu'il l'a détestait elle n'allait pas se gêner pour lui dire ce qu'elle pensait. La jeune femme commençait à partir du principe qu'avec lui elle n'avait plus rien à perdre. « Tu as eu tout ce que je voulais dans la vie. Une famille qui t'aimait moi j'avais que des crétins qui pensaient qu'une chose vouloir me sauter là nuit. J'en avais assez d'être toujours celle qui est triste, celle qui n'a rien alors dès que l'occasion s'est présenté je me suis barrée ok ? » Lui avoua la jeune femme. Elle voulait qu'il comprenne combien cela avait été dure pendant toutes ses années de le regarder avoir la vie qu'elle rêvait d'avoir. Il devait comprendre que quand la chance avait tourné elle n'avait pas réfléchie elle avait préféré foncer pour une fois. Sandy détestait être la fille qu'on pensait être triste et qui était toujours à penser aux autres. Pour une seule fois dans sa vie elle avait fait passer ses besoins avant ceux de Keenan. Pourtant, si elle avait su que sa mère était morte comme toujours elle l'aurait fait passer avant elle parce qu'elle tenait à lui plus qu'à quiconque, mais il semblait s'en ficher.

« Qu'est ce que ça pouvait te faire ? On était qu'amis tu te rappeles ? » Lui demanda Sandy. Elle voulait le pousser à se confier à elle. Jamais Keenan n'avait osé lui dire ce qu'il ressentait vraiment c'était sa chance de changer les choses. Sandy avait toujours été amoureuse de lui, mais le fait qu'il ne lui dise jamais l'avait empêcher de le faire. Maintenant qu'il s'en fichait complètement d'elle Sandy pouvait avoir la réponse qu'elle attendait depuis tant d'années. Savoir si Keenan l'a considérait comme une amie ou plus. Elle se doutait que sa haine pour elle n'allait pas forcément lui faire dire la vérité bien au contraire, mais elle voulait au moins essayer. « Puis merde tu te prends pour qui ? Tu m'as pris pour une conne, la pire des connes. Tu m'as traité comme un chien et tu as dis toutes ces choses. Tu as une idée de ce que ça m'a fait ? » Lui demanda la jeune femme. Keenan se considérait comme une victime, mais ce n'était pas le cas. Pas une seule seconde il ne s'était excusé de lui avoir dit tout ça dans la lettre. Il n'avait même pas songé à la peine qu'elle avait pu ressentir. « Je t'ai peut-être blessé en m'en allant, mais tu m'as blessé en me disant tout ça! » Lu rétorqua la jeune femme. Elle n'allait pas le laisser jouer la victime encore longtemps. Sandy en avait beaucoup souffert et elle lui en voulait autant alors tant pis pour lui. « Tu t'en ficherais totalement alors si je te dis que j'ai retrouvé mon père ? » Lui demanda Sandy. Elle savait qu'il s'en fichait, mais elle tenait au moins à ce qu'il sache qu'elle a réussit à obtenir ce qu'elle voulait dans la vie. Peut importe ce qu'il pensait Sandy était heureuse d'avoir enfin une vraie famille et comptait le partager avec tout le monde même ceux qui ne l'apprécient pas ou plus.

« J'ai trouvé une lettre et j'ai découverts le poteau rose. Comme toujours ma mère n'avait fait que me mentir. J'ai un père qui n'attendait que moi alors j'ai été le voir. J'avais peur de me faire rejeter alors je n'ai rien dis. Puis j'avais pas envie de te voir te sentir mal pour moi. Pour une fois je voulais me débrouillée par moi-même. J'y suis allée et c'était merveilleux ! » Lui raconta la jeune femme. Elle se doutait qu'il s'en fichait, mais elle essayait de parler à la personne qui comptait le plus dans sa vie. L'homme qui a toujours été là pour elle et pas ce gars haineux qui l'a considère comme rien du tout. Elle essayait de faire abstraction à ce qui s'était passé. Comme si elle essayait de revenir en arrière au moment ou ils étaient plus proches que jamais. Peut importe ce qu'il pensait Sandy était soulagée de lui avoir dit la vérité une fois pour toute. « Malheureusement c'est tombé au pire moment pour toi et je suis désolée .. » Lui avoua la jeune femme. Pour la première fois depuis qu'elle l'avait vu la jeune femme s'excusa. Peut-être que Keenan s'en fichait, mais au moins elle lui avait dit ce qu'elle pensait. Sandy était vraiment désolée d'être partie au pire moment. Elle avait toujours été auprès de lui et finalement elle était partie. Elle le regrettait tellement, mais elle n'y pouvait plus rien. Puis la lettre que lui avait envoyé Keenan l'avait empêché de revenir ou même de lui donner des nouvelles. La jeune femme aurait vraiment aimé que Keenan se montre heureux pour elle après tout elle avait réalisé son rêve, mais elle ne se faisait plus d'illusion comme il venait de lui dire il l'a détestait vraiment. Cela lui brisait le cœur, mais elle n'y pouvait rien. Rien de ce qu'elle dirait ou ferait ne le ferait changer d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keenan Westonfield

avatar

▷ MESSAGES : 156
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : Mislead Sky
▷ CREDITS : Fade out (avatar)
▷ STATUS : Célibataire

MessageSujet: Re: S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it   Mar 20 Déc - 22:35

« Je suis partie aussi vite que je pouvais. Je voulais penser à moi pour une fois et arrêter de faire passer les autres avant. Bordel rien qu’une fois j’ai pensé à moi c’est un crime ? » Non, se n’en était pas un. Mais a quoi bon lui dire ? En lui balançant qu’il l’a détestait, Keenan avait de toute façon ruiné toute ses chances, envolé les espoirs d’avoir de nouveau une relation normal avec Sandy. Qui était-elle ? Et eux, qui étaient-ils désormais ? Cinq ans les séparaient et le fossé semblait énorme. Comme le grand canyon, il était de part et d’autre, ne pouvant s’atteindre, si près si proche. Si douloureusement proche. « tu as eu tout ce que je voulais dans la vie. Une famille qui t’aimait moi j’avais des crétins qui pensaient qu’une chose : vouloir me sauter là nuit. J’en avais assez d’être toujours triste, celle qui n’a rien alors dès que l’occasion s’est présentée, je me suis barrée ok ? » Il n’écoutait plus, ayant tiqué sur sa première phrase. Oui, il avait tout eut, c’est sur. Tout sauf Sandy en fait. La seule chose qu’il voulait plus qu’une famille, c’était elle. Jamais il ne l’avait dit. Mais les années au centre d’accueil lui plaisait en un sens parce qu’il était vers elle. Alors oui, il avait rêvé d’une famille, d’un cocon familial, d’une maison ou dormir la nuit, de frères et de sœurs. Mais il rêvait encore plus d’atteindre le cœur de sa Melissa. Aucune famille ne valait l’amour qu’il avait pour elle, même si elle n’en avait pas conscience. « J’ai compris Sandy, j’ai compris. » Il abandonnait cette lutte, il était fautif a ses yeux et si capituler signifiait lui faire cesser d’avoir ce regard si étrange que jamais elle ne lui avait destiné : il le faisait avec bonheur.

« [color=indianred]Qu’est-ce que ça pouvait te faire ? On était qu’amis tu te rappeles ?[color] » Dit comme ça, il avait l’impression qu’elle sous-entendait qu’elle aurait voulu plus. Deux âmes égarés qui se confiait au mauvais moment ? Qui avait tûe des sentiments trop longtemps ? Peut-être l’erreur n’avait-elle pas été de se quitter mais tout simplement de ne pas s’unir. Le temps ne leur avait pourtant pas manqué et Keenan avait là la chance de tout lui dire. Mais ça semblait trop dur sur l’instant. « Aucun rapport. En tant qu’amis, j’attendais des nouvelles. En tant qu’ami, je voulais être là pour toi. Je suis ton ami et t’étais ma meilleure amie. » Il s’injurie intérieurement, il aurait pu parler, lui dire qu’il l’aimait mais comme toujours, il bloque et le mot ami revient à flot. Ami. Ami. Ami. Ami. Ami, mes fesses ! Ils l’ont peut-être été, avant. Mais au fil des années, c’était devenu plus que ça. L’amour passionnel caché par une grande amitié. Le soutient mutuel. Si Keenan avait cru aux histoires d’âmes sœur, il aurait juré que Sandy était la sienne. « Puis merde tu te prends pour qui ? Tu m’as pris pour une conne, la pire des connes. Tu m’as traité comme un chien et tu as dis toutes ces choses. Tu as une idée de ce que ça fait ? » Lui dit-elle. Il restait stoïque. Elle voyait les choses ainsi. Parfait. « Je t’ai peut-être blessé en m’en allant, mais tu m’as blessé en disant tout ça. » Deux écorchés vifs pour des idioties sans pareil. Deux âmes meurtries pour des fautes qui auraient pu être évitée. Ah ! Les idiots que voilà ! « Tu t’en ficherais totalement alors si je te dis que j’ai retrouvé mon père ? » Evidemment que non, et si elle le croyait, elle était idiote. Pourtant, il ne dit rien, restant silencieux au début, il emmagasinait toutes les informations. Un trop plein de chose qui le submergeait. « J'ai trouvé une lettre et j'ai découverts le poteau rose. Comme toujours ma mère n'avait fait que me mentir. J'ai un père qui n'attendait que moi alors j'ai été le voir. J'avais peur de me faire rejeter alors je n'ai rien dis. Puis j'avais pas envie de te voir te sentir mal pour moi. Pour une fois je voulais me débrouillée par moi-même. J'y suis allée et c'était merveilleux ! » Il ne fit que hocher la tête, ses yeux perdus dans le vague. Tout changeait autour de lui. L’erreur était humaine et il avait peur que Sandy, jamais ne lui pardonne. « Malheureusement c’est tombé au pire moment pour toi et je suis désolée … » Il entend des excuses, mais il est trop occupé à penser. Son esprit fulmine, comme un volcan prêt à exploser. Sandy, Melissa, Sandy, Melissa. Cinq ans sans la voir. Plus de nouvelles. Elle a une famille. Elle lui en veut. Elle préfère aller voir Jaysson. Même la concierge savait qu’elle partait. Elle a un père. Partie cinq ans. Elle lui fait la gueule. Jaysson est son favoris. Melissa. Il l’aime, a la folie, passionnément même. Sandy. Elle est plus seule. Les choses tournent et le rende malade, il ressasse les même pensée et, levant son regard sur elle, tout change, étrangement. « Je te déteste Sandy Melissa McPherson ! » Dit-il, excédé, un peu malgré lui, il n’est plus sur de contrôler ses mots, il ne sait plus trop. « Je te déteste parce que tu m’as laissé, t’es partit j’avais besoin de toi. BESOIN. Cinq ans sans toi, c’était comme passé des années en apné dans l’océan, j’étouffais. J’te déteste parce que je t’aime trop pour pouvoir me passer de toi et que ça me bouffe d’être dépendant. C’est tellement frustrant. Et toi là .. qui préfère aller faire j’sais pas quoi ailleurs. Je suis ravi que t’ai retrouvé ton père Sandy. J’suis heureux pour toi. Et moi la seule personne en cinq ans que je voulais retrouver, c’était toi. Alors franchement, te place pas en victime, parce que contrairement à toi qui ne voulait que ton père, moi j’voulais que toi. » Il était essoufflé, un peu épuisé par sa tirade, il sortit son portable de sa poche, reprenant son calme, son téléphone sonnait et cette fois-ci, sans raison il décrocha. « Carson ? ... J’arrive dans cinq minutes. » Il raccroche et fixe Sandy, il regrette soudainement d’avoir tout balancer, même s’il se sent étrangement léger, il ne voulait pas l’avouer … pas comme ça. « Adieu Sandy. Bonne vie à Bryan. » Pourquoi Adieu ? Lui-même ne savait pas. Toujours est-il qu’il quitta les lieux, sans plus un mot, plus un regard, rentrant donner ses foutus pâtisseries à Carson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandy Mcpherson

avatar

▷ MESSAGES : 45
▷ INSCRIPTION : 17/12/2011
▷ PSEUDO : Lovee

MessageSujet: Re: S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it   Mer 21 Déc - 13:32

Sandy savait qu'elle n'avait plus rien à espérer de lui pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de lui raconter ce qui s'était passé pour elle ces dernières années. Elle avait besoin de partager avec lui sa vie comme elle l'aurait fait s'il n'y avait pas eu cette maudite lettre. Sandy ne se considérait pas comme la victime, mais elle estimait que la lettre de Keenan était injustifié. D'accord elle était partie sans lui dire quoi que ce soit, mais elle ne pouvait pas se douter que sa mère allait mourir au même moment. Sandy lui aurait donné des nouvelles si elle n'avait pas sentie la haine de Keenan. Après tout il lui avait dit des choses si horribles qu'elle n'allait pas revenir en rampant. Sandy avait été sûre qu'il se fichait complètement d'elle surtout qu'il n'avait pas renvoyé de lettre pour s'excuser. Autant Sandy l'aimait autant elle le détestait de lui avoir parler de la sorte. Pourtant, elle ne pouvait pas s'empêcher de demander son approbation.Sandy avait besoin qu'il lui dise qu'il était heureux pour elle, qu'il lui pardonnait et qu'il lui deman de pardon seulement en connaissant Keenan elle savait que jamais il ne s'excuserait. A ses yeux, Sandy était la fautive alors elle ne devait plus rien attendre de lui. Si seulement c'était aussi facile que ça. « J’ai compris Sandy, j’ai compris. » Lui dit Keenan seulement Sandy ne voulait pas entendre cela de sa part. Elle voulait qu'il réagisse un peu, qu'il lui dise ce qu'il pense même si celait voulait dire lui briser le cœur après tout il l'avait déjà fait alors une fois de plus ou de moins.

Sandy était partagé entre l'envie de le frapper pour ne pas réagir et partir en courant.« Aucun rapport. En tant qu’amis, j’attendais des nouvelles. En tant qu’ami, je voulais être là pour toi. Je suis ton ami et t’étais ma meilleure amie. » Et voilà Keenan l'avait dit : il ne la considérait que comme une amie. Cela brisait le cœur de Sandy d'enfin savoir que son amour pour lui n'était pas réciproque. Pendant toutes ces années elle n'avait pas cessé de l'aimer. Elle avait eu beau essayer de l'oublier jamais elle n'avait réussit. Quant à lui il l'avait toujours considéré comme une amie alors il devait s'en ficher. « J'étais juste ta meilleure amie .. » Lâcha Sandy avec un ton rempli de déception. Elle n'attendait pas de réponse elle avait juste eu envie de le dire à voix haute afin de se convaincre elle-même que ce que disait Keenan était vrai. C'était toujours difficile pour elle d'admettre la vérité. Cela lui faisait du mal, mais c'était sans doute mieux comme ça. Sandy lui avait tendu la perche de lui dire ces sentiments et Keenan ne s'en était vraiment pas servie. Sandy avait du mal à le croire, mais elle devait se rendre à l'évidence. Comme une idiote pendant cinq ans et plus elle avait cru que Keenan éprouvait la même chose à son égard qu'elle ressentait c'est-à-dire de l'amour. Elle se sentait vraiment stupide. « Je te déteste Sandy Melissa McPherson ! » Lorsqu'il lui dit une fois de plus qu'il l'a détestait Sandy ne pu s'empêcher de répliquer : « C'est bon j'ai compris tu me détestes on peut pas .. » Puis elle fut stoper par Keenan qui semblait prendre son courage à deux mains pour afin lui dire ce qu'il ressentait. « Je te déteste parce que tu m’as laissé, t’es partit j’avais besoin de toi. BESOIN. Cinq ans sans toi, c’était comme passé des années en apné dans l’océan, j’étouffais. J’te déteste parce que je t’aime trop pour pouvoir me passer de toi et que ça me bouffe d’être dépendant. C’est tellement frustrant. Et toi là .. qui préfère aller faire j’sais pas quoi ailleurs. Je suis ravi que t’ai retrouvé ton père Sandy. J’suis heureux pour toi. Et moi la seule personne en cinq ans que je voulais retrouver, c’était toi. Alors franchement, te place pas en victime, parce que contrairement à toi qui ne voulait que ton père, moi j’voulais que toi. »

Pendant qu'il lui faisait son petit discours Sandy resta stoïque. Elle n'arrivait pas à tout assimiler. Etait-il vraiment en train de lui faire une déclaration ? Du moins une sorte puisqu'il avait toujours été incapable de dire ce qu'il ressentait. Sandy ne savait pas quoi dire et encore moins quoi faire. Elle avait envie de le gifler pour avoir attendu tout ce temps pour lui dire tout cela. Mon dieu s'il avait eu le courage de lui dire tout ça avant tout aurait été différent. Si au lieu de lui dire qu'il l'a détestait il lui avait dit qu'il l'aimait alors jamais elle ne serait partie de la sorte. Elle lui aurait donné des nouvelles. Sandy ne savait pas non plus quoi penser. Il venait vraiment de dire qu'il ne voulait qu'elle pendant toutes ces années. Sandy en avait les larmes aux yeux, mais elle avait peur de répondre, peur de tout gâcher. Tellement peureuse qu'elle ne lui avait pas dit qu'elle l'aimait aussi, qu'elle était dépendante de lui, qu'aucun homme ne lui arrivait la cheville. Elle se sentait tellement idiote de ne pas avoir vu combien elle l'avait fait souffrir. Seulement au moment ou elle comptait lui répondre il préféra s'en aller. « Adieu Sandy. Bonne vie à Bryan. » Sandy n'eut pas le courage de le retenir elle devait d'abord faire le point sur tout ça. Ce qui était sur c'est que cela ne serait pas un adieu même s'il pense le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it   

Revenir en haut Aller en bas
 
S&K † Never ever thought I’d see it break, never thought I’d see it
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY TEARDROP IS A WATERFALL :: BRYAN, TEXAS. :: boonville. :: corner of time antiques mall.-
Sauter vers: